Aunelle Football Club : site officiel du club de foot de WARGNIES LE GRAND - footeo

Conseils Pratiques

Football : caractéristiques, particularités

 

Le football, comme tous les sports collectifs, fait appel à des qualités d'adresse, de vitesse, de détente, d'équilibre, mais aussi à un sens tactique et à des gestes techniques. Ce sport conduit à des changements de rythme permanents qui font appel à des qualités de résistance. Contrairement aux sports d'endurance individuels (où l'on peut pratiquer seul et à son allure), le rythme de pratique du football est imposé par le jeu lui-même, pouvant conduire certains au-delà de leurs limites.

Le football est un sport de contact qui entraîne un grand nombre de contusions et de traumatismes.

 

Bienfaits et contre-indications du football

 

Le football fait appel à la fois à des qualités d'endurance et de résistance :

  • endurance car il faut tenir toute la durée d'un match (un joueur de champ senior parcourt de 5 à 7 km durant un match),
  • résistance car le football est fait de courses rapides et d'accélérations répétitives, parfois sans temps de récupération.

Le football développe les qualités d'adresse, d'équilibre, de vitesse, de détente.

Il permet d'apprendre la tactique, le respect des partenaires, des adversaires et des arbitres, la vie en communauté et d'acquérir un esprit d'équipe et de solidarité.

 

Les contre-indications au football
 En dehors des grandes contre-indications au sport en général, le football est accessible à tous (y compris aux femmes) mais au-delà de la cinquantaine, voire de la quarantaine, il faut se souvenir qu'il s'agit d'un sport :

  • aux variations de rythme fréquentes (parfois mal supportées d'un point de vue cardiaque)
  • aux traumatismes nombreux (incidents souvent plus graves et récupération moins rapide).

 

Conseils pratiques

 

La préparation au football nécessite un double entraînement : technique d'une part, foncier d'autre part (course à pied) car un joueur doit être capable de courir pendant près d'une heure et demie.

Avant un match, il est nécessaire de s'échauffer d'un point de vue :

  • cardiovasculaire : petit footing de 10 à 15 minutes et non pas seulement quelques sautillements sur place,
  • locomoteur : étirements et assouplissements des grosses articulations, essentiellement des membres inférieurs,
  • technique : effectuer des shoots, des tirs au but, des passes en courant...

Le port de protège-tibia est recommandé. Les chaussures doivent posséder des crampons adaptés au terrain sur lequel on joue.

A la mi-temps ou lors des arrêts de jeu, il faut prendre le temps de se réhydrater soit avec de l'eau pure, soit avec une boisson légèrement sucrée.

Dans notre pays, le football se pratiquant essentiellement durant la période hivernale, il faut débuter l'échauffement à l'intérieur et après les matchs penser à se couvrir rapidement, à quitter les vêtements humides dès que possible et à en passer des secs.

 

Principales pathologies liées au foot

 

  • Le football est un sport de contact et les traumatismes légers sont fréquents.
  • Les contusions musculaires se rencontrent à chaque match : c'est la fameuse béquille.
  • Des hématomes, des déchirures peuvent se produire.
  • Des lésions musculaires type élongation, claquage, déchirure, voire rupture se voient également suite à un mauvais échauffement ou lors de mouvements mal contrôlés (exemple : shoot dans le vide).
  • Les lésions méniscales (genou) sont liées aux mouvements de rotation sur un genou en charge. Elles ne sont pas l'apanage des footballeurs mais nombreux sont les joueurs qui ont dû être opérés.
  • Une pathologie pratiquement spécifique du footballeur est la pubalgie. Il s'agit d'une tendinite des adducteurs (muscles situés sur la face interne des cuisses et utilisés dans les shoots de l'intérieur du pied), liée à un déséquilibre de puissance entre ces muscles et les abdominaux.
  • Les tendinites, notamment au niveau du tendon d'Achille se rencontrent également.

LIENS